Lâ??homophobie dans les programmes sportifs

L'homophobie est l'un des facteurs qui contribue à l’impact global de l'abus dans le sport avec d’autres formes de discrimination, l’homophobie peut faire du sport une activité jugée dangereuse pour de nombreux enfants. Les gens dans toutes les régions du monde sont victimes de la violence, de l’harcèlement, de la discrimination, de l'exclusion, de la stigmatisation et des préjugés à cause de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.66

Les filles peuvent être victimes de violence fondée sur leur orientation sexuelle. Si une fille est lesbienne ou si elle est perçue comme une lesbienne. Dans certaines communautés, la force physique associée à une femme sportive est considérée déviante et en quelque sorte associée à l'homosexualité. Partout dans le monde, les athlètes homosexuels gardent leur identité sexuelle comme un secret, par peur de l'exclusion sociale de l'équipe, la discrimination de la part de leur pairs et des leurs entraîneurs, d’un manque d'opportunités ou par peur de violence physique ou sexuelle. Dans plusieurs pays, les actes homosexuels sont encore condamnables par la loi.

Seulement il y a trois ans, dans le village de Kwathema, Eudy Similane a été retrouvé partiellement habillée, violée en bande, battue et poignardée. Eudy a joué au football pour l'équipe nationale sud-africaine Banyana Banyana et le club de football Spring Home Sweepers. Les gens qui connaissaient Eudy se souviennent d’elle comme étant talentueuse, passionnée et modeste. Elle luttait de façon vorace pour les droits de la personne et l'une des premières femmes à vivre ouvertement en tant que lesbienne à Kwathema. 68

Dans une perspective de conception du programme, tous les membres du personnel ainsi que les participants dans un contexte sportif ont l'obligation de protéger les filles contre cela et toute autre forme de violence ou d'abus, indépendamment de leur position éthique. Les questions de l'homophobie doit être abordées ouvertement et sans compromis, tout comme les autres formes de violence sexiste.

L’abus sexuel parmi les filles et les femmes handicapées

Les filles et les femmes handicapées sont plus exposées à un plus grand risque d’être victime d’abus sexuel par le fait d’être des femmes et pire encore d’être handicapées. «Comparativement aux femmes non handicapées, les jeunes filles et les femmes handicapées sont plus susceptibles de signaler des avoir été victime des expériences les plus intenses de l'abus, y compris la combinaison de multiples incidents, des auteurs multiples, et une plus longue durée". 69

Une étude épidémiologique menée par Sullivan & Knutson en 200, a révélé un taux de 9 pour cent de la maltraitance des enfants sans handicap par rapport à un taux de 31 pour cent des enfants handicapés. Ils ont également conclu que les enfants handicapés ont été de 3,4 pour cent plus susceptibles d'être maltraités. 70

Les filles et les femmes handicapées sont-elles plus vulnérables à la violence sexuelle et sexiste?

  • Elles peuvent Ă©prouver de la difficultĂ© Ă  demander de l'aide, Ă  protester ou Ă  sortir
  • Elles peuvent ĂŞtre moins au courant des lois qui les protègent. Il se peut aussi qu’elles aient plus difficilement accès Ă  de l'information.
  • Les femmes et les filles handicapĂ©es peuvent avoir des problèmes de mobilitĂ© qui les rend vulnĂ©rables Ă  la violence sexiste incapables de fuir leurs auteurs.
  • Les femmes et les filles avec des dĂ©ficiences cognitivesou atteintes des troubles de la communication peuvent Ă©prouver de la difficultĂ© Ă  comprendre et signaler la violence sexiste. 71

Les filles et les femmes handicapées ont besoin de savoir quoi faire pour prévenir la violence et les abus. L'éducation est nécessaire pour créer une plus grande prise de conscience de la violence sexiste. Faire du sport peut renforcer la confiance en soi en aidant les filles handicapées à reconnaître les choses qui vont la satisfaire ou ce qu'elle aime à propos d’elle-même.

Footnotes: 

66 . UNICEF report on Protecting Children from Violence in Sport prepared by the Innocenti Center, p 14

67 . “Teenage lesbian is latest victim of 'corrective rape' in South Africa” at  http://www.guardian.co.uk/world/2011/may/09/lesbian-corrective-rape-sout...

68 . “Raped and killed for being a lesbian: South Africa ignores 'corrective' attacks” at http://www.guardian.co.uk/world/2009/mar/12/eudy-simelane-corrective-rap...

69 . “Preventing Violence against Women and Girls with Disabilities”, April 2011, Pacific Rim International Conference on Disabilities. Retrieved from http://wwda.org.au/wp-content/uploads/2015/04/Think-Piece_WWD.pdf

70 . Sullivan, P. & Knutson, J. (2000). Maltreatment and disabilities: A population-based epidemiological study. Child Abuse & Neglect, 24 (10), 1257-1273.

71 . Retrieved from www.genderlinks.org.za/attachment.php?aa_id=10984

Homophobia In Sport Programmes | Women Win Guides

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.