Le sport comme outil

Read this in:

Le sport peut être un endroit improbable de regarder en examinant  des moyens efficaces pour traiter ce problème mondial. Le sport n'est pas historiquement un espace sûr pour les filles et les femmes à croître et à prospérer.  Les Institutions de sport sont traditionnellement dominées par les hommes, hors limites pour les filles et souvent associées à la dynamique du pouvoir et agressivité qui sont des facteurs contribuant à la violence sexiste.  

Cependant, il  ya des qualités inhérentes au sport qui s'aligne avec les besoins fondamentales d'aborder la violence sexiste.  Pour effectuer des changements dans ce domaine,  il faut attaquer les causes principales de la violence sexiste - le déséquilibre de pouvoir entre les sexes et la dévaluation traditionnelle des filles et des femmes.  Nous savons que la violence sexiste est plus répandue dans les situations d'inégalité politique, sociale et économique et les conflits ; ainsi que dans les sociétés patriarcales avec des notions rigides de la masculinité, la faiblesse des institutions sociales, l’accès à l’information insuffisant et  le renforcement inadéquat des droits humains ... 47

Lorsque les filles participent au sport, elles confrontent le sein de la violence sexiste - l'inégalité, le patriarcat, et les rôles de sexes rigides.  Au-delà du défi social, l'application du sport dans la lutte contre la violence sexiste est pratique.  Quand les filles jouent, elles deviennent plus fortes et plus saines.  Elles développent une plus grande appropriation et compréhension de leur corps. Psychologiquement, le sport peut améliorer l'estime de soi d'une fille et l'auto-efficacité. 48   Le succès d'une jeune fille sur le terrain de sport se traduit par sa croyance en elle-même hors du terrain de sport.  La force physique et émotionnelle  qu’offre le sport offre peuvent aider réduire la risque d’une fille de subir la violence sexiste.

 La collectivité d’une équipe peut offrir un soutien social et un forum pour les filles de partager leurs préoccupations et expériences, y compris celles liées à la violence sexiste.  Elle peut offrir aux filles  l’accès protégé aux espaces publiques, comme les terrains et les rues qui, autrement seraient considérés dangereux.  Quand les filles marchent dans les rues ou jouent ensembles, elles sont moins susceptibles d'être enlevées, violées ou harcelées que si elles étaient seules.

Partout dans le monde, les organisations des droits des femmes ainsi que les organisations de sport sont en train de développer les programmes de sport, avec l'intention d'aborder la violence sexiste.   Avec les entraîneurs bien formés et les partenaires actives dans la communauté, ces programmes offrent aux filles un lieu pour apprendre leurs droits. A l'occasion qu’une fille est transgressé, son entraîneur ou ses coéquipières peuvent fonctionner comme un système de soutien, en lui offrant des options pour rapporter la violation et l'accès aux services juridiques, émotionnels et médicaux dont elle aura besoin.

La protection dans les programmes de sport

Un programme de sport bien conçu peut être un refuge pour les filles de devenir préparées et confronter les défis associés à la violence sexiste.  Sans conception intentionnelle et les politiques et procédures protectives,  le sport peut devenir ou continue à devenir un environnement dangereux pour les filles et les femmes.  La dynamique de pouvoir inégal entre les entraîneurs et les filles, l'interaction mixte, la vulnérabilité dans l'espace public, le manque d'entraîneurs féminins, et  une absence de politiques qui protège l'enfant se combinent pour créer des situations où les filles peuvent effectivement être plus susceptibles à la violence sexiste.  Dans ce guide, nous établissons les indications claires et procédures concrètes que les organisations doivent suivre  pour aider à rendre les environnements sportifs sécuritaires pour toutes les filles et les femmes.

Footnotes: 

47 . Retrieved from http://data.worldbank.org/data-catalog/health-nutrition-and-population-statistics

48 . “The main goal of women's self-defense training is to strengthen women's capacity to defend themselves against potential attacks. Yet, the effects of women's self-defense training extend considerably beyond this objective, including physical, psychological, and behavioural impacts” in Brecklin, L. R. (2008). Evaluation outcomes of self-defense training for women: A review. Aggression and Violent Behaviour, 13, 16 & Pedersen, S. & Seidman E. (2004). Team sports achievement and self-esteem development among urban adolescent girls. Psychology of Women Quarterly,28, 412–422

Sport As A Tool | Women Win Guides

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.